Le but de Dieu est que, en devenant de nouveaux croyants, nous soyons différents. Nous sommes ‘en construction’. Nous sommes en train d’être transformés de la tête aux pieds. L’architecte en chef de tous ces changements, c’est Dieu. Père plein d’amour, il vient nous accompagner pour diriger en personne notre croissance.
~John Beckett

Le cheminement de toute une Vie

Une fois qu’un fondement spirituel solide a été mis en place, il nous est possible de croître dans la nouvelle vie que Dieu nous a promise. La Bible appelle cela ‘ la maturité en Christ.’ Comme je peux volontiers en témoigner, c’est un processus qui prend toute une vie.

Le but de Dieu est que, en devenant de nouveaux croyants, nous soyons différents. Nous sommes ‘en construction’. Nous sommes en train d’être transformés de la tête aux pieds. L’architecte en chef de tous ces changements, c’est Dieu. Père plein d’amour, il vient nous accompagner pour diriger en personne notre croissance.

Selon ma propre expérience, et ce que j’ai observé chez les autres, de nouvelles manières d’être émergent de façon radicale. Les habitudes néfastes s’estompent. Les attitudes, la façon de penser et le langage passent à un autre niveau. On se met à sonder ses motivations. On se demande: « Mais pourquoi donc ai-je fait cela ? » Dieu nous montre comment nous comporter autrement, et on va de l’avant.

Le processus continue. L’égoïsme fait place à l’esprit de service. Les relations avec les autres sont restaurées. L’amertume, la convoitise, la jalousie et la haine diminuent au fur et à mesure que l’amour s’intensifie. On expérimente une nouvelle dimension de joie. Ca ne se passe pas du jour au lendemain, mais régulièrement, progressivement. Des transformations profondes sont en cours. Nous nous rendons compte que c’est vrai : nous sommes réellement une nouvelle création parce que Christ vit en nous !

Ces changements intérieurs deviennent vite visibles. Le nouveau croyant désire se joindre à d’autres qui ont également foi en Christ. Nous ne sommes pas seuls ! Des liens empreints de confiance, d’amour et de respect mutuel commencent à se forger.

Nous découvrons la Bible, Parole inspirée de Dieu; elle est écrite pour nous et devient une amie, plus aisée à comprendre car plus proche de ce que nous vivons maintenant. Nous faisons connaissance avec le Saint Esprit, présence de Jésus lui-même au dedans de nous. Nous découvrons qu’il peut être un guide extraordinaire si nous l’y invitons.

Mais notre nouvelle relation apporte avec elle des contraintes indispensables. Il ne s’agit pas de se laisser aller au ‘tout est permis’, car nous voyons que notre Dieu est Saint. Il doit être honoré, révéré, et obéi. Alors que nous adoptons les valeurs de haut niveau assignées par lui, nous nous rendons compte que cette exigence même nous est bénéfique. En effet, tout ce qu’il met à notre disposition et fait pour nous, c’est pour notre bien.

Notre nouvelle vie en Christ n’est pas qu’une succession ininterrompue de victoires. Nous devons faire face à de nouveaux défis. On ne se détourne pas facilement des vieilles habitudes et des anciennes fréquentations. Des conflits surgissent. Il y a même des forces spirituelles qui s’opposent à nous. On en vient au doute, au découragement.

Cependant, ce n’est pas comme avant. Nous ne nous appartenons pas à nous-mêmes. Nous sommes nouvellement unis à Jésus Christ par un lien vivant. C’est lui qui conduit, nous qui suivons. Notre foi est basée sur un nouveau fondement, et ce fondement, c’est Christ. Combien merveilleuses et rassurantes sont ces paroles qu’il nous adresse : « Je ne te délaisserai jamais, je ne t’abandonnerai jamais. »

Avec le temps, cette vie transformée a des répercutions sur tout ce que nous sommes et ce que nous faisons. Souvenez-vous de la relation qu’Adam avait avec Dieu avant la chute. Le Seigneur ne voudrait-il pas voir cette sorte de relation restaurée, même au travail ? Comme l’a formulé un propriétaire d’entreprise dans une interview avec le journal « Harvard Business Review : « Je serais ravi de faire voisiner d’aussi près que possible le lieu de travail avec le Paradis, tout en sachant que c’est impossible. Pourtant je ne devrais jamais me lasser d’essayer. » (HBR, janv. - fév. 1999)

L'Histoire d'Alan»