Tout cheminement a un point de départ.Le travail était différent de ce qu’il est de nos jours. Il était productif et sans frustrations -exempt de stress, de soucis, de corruption et d’atteintes à l’éthique morale.
~John Beckett

Au Commencement……

Tout cheminement a un point de départ.

Le nôtre commence à la Genèse, le premier livre de la Bible. Le mot Genèse signifie ‘commencement’. Nous y voyons un aperçu du temps où Adam, le premier homme, était encore tellement proche de Dieu. Dieu avait un amour profond pour Adam, qui y répondait avec autant de chaleur. Ils se réjouissaient tous deux de l’ouverture, la confiance, et des moments de partage qu’ils vivaient dans leur relation l’un avec l’autre.

Le travail était différent de ce qu’il est de nos jours. Il était productif et sans frustrations -exempt de stress, de soucis, de corruption et d’atteintes à l’éthique morale.

Mais malheureusement le Paradis n’a pas duré. Ce qui est arrivé ensuite a encore des conséquences sur la vie de chacun d’entre nous.

Nous apprenons de la Bible que l’humanité a hérité d’un ‘vice de forme’ entraînant la mort, dès le moment où le premier homme a cédé à la tentation et s’est rebellé contre Dieu. L’origine en est la décision d’Adam d’être indépendant et de renoncer au lien extraordinaire qui l’unissait à Dieu au commencement.

A partir de ce moment là, les enfants d’Adam et Eve, aussi bien que tout le genre humain, ont vu leur nature dominée par la violence, l’envie, la jalousie, la haine et la rébellion. La Bible nomme cela péché. Cela entraîne une sentence : la mort.

L’Ancien Testament raconte la lutte de l’homme contre le péché et ses conséquences. Dieu a institué des rites temporaires ; ils permettaient de racheter cette nature maintenant souillée, mais ne faisaient rien pour la changer. Elle restait la même. Ni le temps qui passe, ni les progrès de l’éducation, ni les découvertes scientifiques ou la prospérité économique, n’ont réussi à y apporter d’amélioration. La nature profonde de l’homme, cette nature déchue, n’a pas changé depuis le temps d’Adam.

Peu après que le péché s’est infiltré dans la race humaine par le biais d’Adam, Dieu a annoncé la venue de celui qui saurait remédier à ce ‘vice de forme’ mortel. Il a ensuite choisi un peuple, les hébreux, en tant que famille dont son élu serait issu. Durant des centaines d’années, les prophètes hébreux ont transmis des révélations concernant celui qui viendrait restaurer la relation brisée.

Le remède au problème »